Xynthia : "le PPRI ? La 3ème catastrophe !" 500 sinistrés manifestent à la Faute-sur-mer et l’Aiguillon-sur-Mer

Publié le par mavillesolidaire

IMGP8764.gif

Plus de six mois après la tempête, 500 personnes ont manifesté leur inquiétude concernant les projets de PPRI (Plan de Prévention des Risques d'Inondations).

 

IMGP8793

Les sinistrés sont loin d'en avoir fini avec les conséquences liées à la tempête « c'est une troisième catastrophe », annonce l'affiche de la manifestation.

 

Sur la commune de la Faute sur mer, 90 % des zones constructibles ont été classés en zone rouge, « zones inconstructibles sauf sous condition de travaux spécifiques ». La commune de l'Aiguillon compte quant à elle 70 % de son territoire constructible placé en zone rouge.

 

Les sinistrés restent très mobilisés, et on peut les comprendre compte tenu du proche calendrier qui va déterminer leur futur : le 17 septembre le PPRI sera officiellement présenté, les personnes concernées auront deux mois pour donner leur avis, jusqu'au 17 novembre, ensuite le préfet prend un mois de réflexion (soit jusqu’au 17 décembre) et enfin du 17 décembre au 17 février c'est l'enquête publique.

 

IMGP8801La «  zone rouge » signifie que les habitants n'ont plus droit de bâtir. « Si on a le feu dans notre maison, on ne peut pas la reconstruire. Ça veut dire aussi que l'on est obligé d'avoir un étage...  Toutes ces implications-là sont impossibles à appliquer par la population locale sachant plus qu'il y a plein de bâtis qui ne supporteront pas un étage supplémentaire. On va essayer de négocier les prescriptions du PPRI » nous confie Renaud Pinoit, l'un des responsables de l'AVIF.

 

Les municipalités contestées

 

IMGP8772Les manifestants regrettent le black-out de la mairie de la Faute-sur-mer. « Nous avons écrit aux  deux mairies, nous indique le représentant de l'association, nous avons été reçus uniquement par le maire l'aiguillon, mais la faute ne veut pas nous recevoir. Nous restons donc dans l'attente d'une communication de leur part. »

 

Même son de cloche du côté des manifestants qui regrettent l'absence de leurs élus « les élus avec nous, les élus avec nous » a-t-on pu entendre tout au long du cortège ou encore « non au PPRI, halte à l'hémorragie ».

 

 

Pratique :

La tempête Xynthia sur le site de mavillesolidaire

Quelques photos supplémentaires dans le diaporama ci-dessous.




 

Publié dans Tempête Xynthia