Tempête Xynthia : un collectif de yonnais à l'Aiguillon-sur Mer

Publié le par mavillesolidaire

tempête 28 février 2010Difficile de faire un résumé de l'action que nous avons menée hier tant les images se bousculent encore dans nos têtes. Cet après-midi du 3 mars 2010 restera gravé dans la mémoire du "collectif yonnais".


Nous sommes donc partis de la place Napoléon après 15 heures avec trois camions direction Luçon, où nous avons fait escale à M. Bricolage qui avait organisé une collecte.

Celle-ci fut plus longue que prévu. L'affluence de dons de vêtements est telle que la protection civile nous informe qu'ils ne pourront gérer de nouveaux arrivages de textiles, et que les besoins recensés avaient évolués.

 

Quoi qu'il en soit la générosité des yonnais et des luçonnais n'est pas inutile puisque notre chargement est confié au Secours Populaire de Luçon où nous sommes accueillis par Michel le responsable. Un grand merci à lui et à son équipe pour leur dévouement exemplaire. Vos dons seront redistribués en fonction des nouvelles demandent.

 

La mobilisation d'une grande enseigne : M. Bricolage à Luçon

IMGP6138Son directeur et ses salariés se sont fortement mobilisés pour venir en aide aux sinistrés vendéens. Après avoir récupéré et livrés des groupes électrogènes, dès lundi, ils organisent une collecte de textile.

Une nouvelle collecte est mise en place, jusqu'au Samedi 6 Mars. cette fois ci pour reccueillir du matériel et des produits d'entretien (seau, raclette, balai, éponge...) et produits d'hygiène (savon, shampooing, dentifrice...) mais également des équipements pour la maison (literie, table, chaise, électroménager..).

N'hésitez pas à diffuser l'information auprès de vos connaissances, que cette chaine de solidarité soit toujours plus grande et plus forte. "Ma ville solidaire", Facebook et Twitter sont là pour l'enrichir avec vous.

 

IMGP6139

Des sinistrés très dignes malgré l’ampleur du désastre

Dans les camions il nous reste: lave-linge, matelas neufs, sommiers, radiateurs, produits de toilette...) que nous emmenons à l'Aiguillon-sur-mer. C'est déjà la fin de l'après-midi, mais l'activité est intense dans la salle omnisport de la commune, la protection civile est présente, ainsi que le secours catholique. Des habitants de l'Aiguillon sinistrés ou pas, qui viennent chercher réconfort, produits de première nécessité, ou qui viennent apporter leur soutien.

 

IMGP6151Les bénévoles du secours catholique nous accueillent avec le sourire, nous indiquent où déposer les affaires, répondent à nos questions, mais rapidement nous laissent pour intervenir auprès de personnes sinistrées.


Un homme d'une quarantaine d'années charge le lave-linge que nous venons de déposer. La machine est pour ses voisins nous dit-il. Puis poursuit en nous disant  « vous savez, ma maison est entourée d'eau mais « seulement » entourée d'eau. Nous avons eu la chance. En fait, on ne se rend pas vraiment compte de tout ce qui arrive, de tout ce qui s'est passé. Je suis extrêmement touché par cet élan de solidarité, vraiment touché ! Dans 15 jours, cela ne sera pas pareil. J'appréhende le contrecoup... »


Puis le gérant d'un hôtel nous interpelle : " vous êtes de la Roche? c'est vous qui amenez des raclettes?...le rez-de-chaussée de son hôtel est dévasté, les cloisons sont par terre, le mobilier détruit, les poissons jaugent le sol... " L'expression de son visage est intense, inoubliable, nous sommes décontenancés face à lui. Il veut nettoyer, remettre en état, peut-être pour la saison qui arrive... mais il faut attendre le matériel, les experts, les aides.


Un peu plus loin ces 2 femmes qui tombent dans les bras l'une de l'autre. Elles ne s'étaient pas revues depuis le passage de la tempête...

 

La charge émotionnelle que nous ramenons à la Roche est énorme, pour certains d'entre nous le sommeil a été long à venir la nuit dernière.

 

 Nous nous disons : "Ah si les assurances mettaient autant de temps à indemniser les sinistrés qu’à nous faire signer un contrat d’assurance et remplir le chèque de cotisation…"

 

Pour terminer nous tenons à remercier quelques personnes qui simplement ont fait part (et ce n'est qu'un début) d'une grande solidarité :

"Le collectif de yonnais" : Annette, Cathy, Françoise, Gérard, Simon, Cécile, Isabelle, Jonathan (journaliste au journal du pays yonnais) sans oublier la dame de coeur dont l'énergie est immense : « kiki » surnom de Christine (Tricoire). Bien entendu, nous n'oublions  pas les deux agents de la Ville de la Roche-sur-Yon dont l'aide nous a été très précieuse.

 

Pratique :

Pour venir en aide aux sinistrés :  la protection civile dont vous retrouverez toutes les coordonnées sur le site de la ville de la Roche-sur-Yon

Dépôt de matériel : contacter notre "kiki" à kikbox

Vous pouvez aller également sur le groupe qui compte plus de 1000 membres sur Facebook afin de lire les nombreaux témoignages de solidarité.

Publié dans Tempête Xynthia