Téléthon : le coup de gueule d’un myopathe vendéen !

Publié le par Le blog de ma ville solidaire - La Roche-sur-Yon

Un « très proche » de Bruno a interpellé la présidente de l'association par courrier afin de lui faire part de son mécontentement, l’AFM refusant de verser l’aide nécessaire pour solder le financement de l’aménagement de son véhicule pour lui permettre d’accéder à l’avant de celui-ci, à coté du siège conducteur(voir images à la fin).

 

Les voyants rouges de l'association ont dû s'allumer. Imaginez, un adhérent remettant en cause l'association, cela ferait désordre (l'affaire Pierre Bergé a laissé des traces).

 

Plusieurs coups de fil ont été passés pour se terminer par une rencontre avec un administrateur.

 

Le premier fut un appel téléphonique d'Angers du service insertion de l'association qui voulait une validation de l'intéressé concernant le courrier qui avait été adressé. Bruno a bien entendu validé le courrier auprès de son interlocutrice en lui indiquant que s'il avait dû en faire un, il aurait été peut-être plus dur.

Autre coup de fil reçu, très surprenant celui-ci, d'une personne chargée des conflits avec les adhérents qui a essayé de dissuader Bruno d'effectuer trop de demandes jugeant son projet trop cher.

 

Il est surprenant de voir un tel service exister alors que dans d'autres associations, les conflits avec les adhérents sont gérés en assemblée générale tout simplement…

 

Le dernier coup de fil a été donné au « très proche » par le directeur général du téléthon vendredi 18 octobre pour l’informer qu'un administrateur était en route pour rencontrer Bruno et ses proches le jour de lancement du téléthon vendéen à la Roche-sur-Yon. Cette réactivité soudaine de l’AFM a sans doute été motivée par le fait que le « très proche » avait indiqué dans sa lettre qu’il comptait intervenir publiquement à cette occasion.

 

L'entretien s'est déroulé devant la porte d'entrée de la salle de réunion. La rencontre a été très houleuse, l'administrateur utilisant des arguments jugés très déplacés par les intéressés : depuis 1989, l'association a accordé à Bruno 35 000 € (voir à la fin du document quelques chiffres très intéressants), la priorité est à la recherche médicale sous-entendant que l'aide aux malades passe bien après, plus de 14 000 € le projet global est trop cher pourquoi ne pas avoir acheté une Rolls pendant qu’on y est ? Et le dernier, peut être mis sur le dos d'un lapsus, le téléthon n'a pas vocation à aider les malades.

 

Bruno travaille à mi-temps car la matinée est consacrée aux soins. C'est son quotidien depuis toujours. En plus de cela il fait de la sensibilisation sur le handicap bénévolement auprès des écoliers sur son temps libre. Il accompagne chaque téléthon et supporte chaque organisateur depuis plus de 20 ans, il a même été organisateur lui-même d'une manifestation sur la Roche-sur-Yon.

 

Dégoûté, c'est le moins que l'on puisse dire, des propos tenus par l'administrateur du téléthon,  Bruno et ses proches n'ont pas assisté à la réunion de lancement du téléthon pour ne pas décourager les bénévoles.

 

Depuis ce rendez-vous houleux, plus rien. La lettre du « très proche »  est restée sans réponse écrite, il faut dire que mettre par écrit les propos tenus à l'occasion de cette rencontre doit relever de l'exploit. Bruno n'a plus de nouvelles de sa demande qui n'est pas, faut-il le préciser, annuelle, on ne change pas un véhicule tous les jours et la révolte dans son entourage commence à monter. Pour la première fois, il ne devrait pas participer au téléthon.

 

Comme d'autres personnes concernées par la maladie, son entourage s'interroge pour créer une association de soutien. Mais dans ce cas-là, quel intérêt de soutenir le téléthon ? Quel intérêt de soutenir une association qui sait mettre les enfants en avant pour faire s'apitoyer le grand public mais rechigne à délivrer les fonds nécessaires aux malades une fois le Téléthon terminé ? L’AFM a-t-elle oublié l’un de ses buts premiers pourtant mis en avant à l’article 1 de ses statuts, à savoir « d’apporter une aide matérielle, morale et technique aux malades » ? Quel intérêt d'avoir soutenu pendant plus de 20 ans tous les organisateurs de manifestations, comme il pouvait ?

 

Un nouveau scandale du type de celui initié par Pierre Bergé et qui aurait fait perdre beaucoup selon l’administrateur est redouté par l'association, d’autant plus s’il est cette fois-ci initié par un malade, cela fait tache dans le décor.

 

En signe de solidarité avec Bruno, nous ne publierons aucune information sur le téléthon 2013 sauf si la situation devait évoluer.

 

 

Les chiffres du téléthon depuis 1989 :

 

« Depuis 1989, nous t'avons versé 35 000 € » indiquait l'administrateur à Bruno.

Afin de replacer les choses dans leur contexte, voici le détail des dons des Français collectés depuis 1989 par l'association pour la recherche médicale et l’AIDE AUX MALADES.(sauf pour le lien sur le site du Téléthon qui indique que FAMILLES ET CHERCHEURS, ILS COMPTENT SUR VOUS !)

 

Soit un total de :

1989 : 40 930 000,00 €

1990 : 46 510 000,00 €

1991 : 38 650 000,00 €

1992 : 47 870 000,00 €

1993 : 55 600 000,00 €

1994 : 57 252 000,00 €

1995 : 56 763 000,00 €

1996 : 56 872 000,00 €

1997 : 63 043 286,00 €

1998 : 70 449 000,00 €

1999 : 71 417 798,00 €

2000 : 79 640 119,00 €

2001 : 81 188 013,00 €

2002 : 91 546 548,00 €

2003 : 97 657 833,00 €

2004 : 104 678 697,00 €

2005 : 104 078 464,00 €

2006 : 106 696 532,00 €

2007 : 102 315 233,00 €

2008 : 104 911 383,00 €

2009 : 95 200 117,00 €

2010 : 90 450 486,00 €

2011 : 94 091 902,00 €

2012 : 88 156 400,00 €

soit un total de : 1 845 968 811,00 € !

 

Telethon.jpg

Téléthon le coup de gueule d’un myopathe vendéen afm

Téléthon le coup de gueule d’un myopathe vend-copie-1

Publié dans Téléthon