Place Napoléon : les commerçants veulent exprimer leurs maux.

Publié le par mavillesolidaire

1Les commerçants du centre-ville de la Roche-sur-Yon se sont réunis vendredi 8 octobre 2010 au café restaurant « le Bordeaux » à l'invitation de l'association des vitrines du centre-ville. Au menu : la nouvelle place napoléon.

 

Les commerçants sont venus très nombreux, il faut dire que le sujet passionne et interroge les nombreux participants, tous commerçants du centre-ville.

 

« Le commerce est une force économique et sociale du centre-ville. Il est indispensable que l'on soit consulté en ce qui concerne le projet en centre-ville. J'ai souhaité au sein de l'association créée une nouvelle commission indépendante libre et ouverte » indique Clément Plault le président de l'association.

 

Le but de la nouvelle commission qui vient d'être mise en place n'est pas de s'opposer aux travaux mais,  plutôt de les accompagner au mieux pour les intérêts des commerçants. « Notre souhait est de garder nos emplois, garder nos commerces et faire en sorte que cela fonctionne le mieux possible. Le projet est encore dans une phase de préparation, rien n'est figé, à nous d'être constructif » commente Philippe Deboissieu l’un des animateurs de la commission.

 

L’objectif est de rassembler les commerçants, de préserver leurs intérêts avant et après les travaux, de favoriser la communication entre les commerçants et la municipalité, de proposer des idées et de créer un livre blanc.

 

Alexandre Chemetoff architecte paysager a fait une présentation du projet.

 

IMGP9211-copie-1L’aménagement  de la place Napoléon et son accroche sur les rues alentour notamment en direction du théâtre et des halles. Ce projet s'inscrit dans le projet Pentagone 2006-2020 en insistant beaucoup sur une manière de retrouver une présence naturelle dans le cœur de la ville. C'était la thématique du travail sur le projet du Pentagone. Un endroit où les yonnais pourraient être fiers d'inviter leurs amis en leur montrant ce qu'elle est devenue.

 

Le stationnement au cœur des échanges.

 

IMGP9212-copie-1« Dans le projet, il y a deux types de stationnement. Le long des rues il y a 72 places et il existe quatre fois 24 places possibles modulables selon les activités. L'objectif est que la place soit très vivantes, très attractives ce qui peut permettre de donner un élément assez fort pour l'attraction du centre-ville et faire venir du monde. »commente l'architecte.

 

La ville est en train de réfléchir à une plus grande échelle en lançant une étude sur l'îlot Piobetta pour pouvoir trouver une solution à l'offre de stationnement en ville.

 

Actuellement, le nombre de places est de 192. Le projet en compte 168 (soit 24 de moins).

 

Après une phase de présentation et de réflexion qui débutera dès le lundi 11 octobre 2010 (voir ci-dessous) les travaux commenceront début 2012 pour se terminer l’été 2013 pour le cœur de la place et à l’automne de cette même année pour le reste des travaux.

IMGP9223-copie-1

Hélène Gillaizeau patronne du Bordeaux et Alexandre Chemetoff architecte à la sortie de la réunion.

Pratique :

-       Réunion publique lundi 11 octobre 2010 à 19 h 30 au Pôle Universitaire Yonnais, Amphi B. à la Courtaisière à la Roche-sur-Yon

 

La commission Pentagone de l’association des vitrines du centre-ville est animée par Hélène Gillaizeau et Philippe Deboissieu.

23

4

Publié dans Place Napoléon