la Roche-sur-Yon : le comité de suivi de l'ANRU en visite à Saint-Nazaire.

Publié le par Le blog de ma ville solidaire - La Roche-sur-Yon

Les membres du comité de suivi du projet de rénovation des quartiers nord de la ville, Forges, Jean-Yole et Pyramides se sont déplacés à Saint-Nazaire vendredi 17 juin 2011.

 

Ville-Ouest-Saint-Nazaire-17-juin-2011-copie-1.jpgTrois ans après le lancement du projet ANRU de Saint-Nazaire les membres du comité de suivi ont pu constater sur le terrain ce qu'est un programme de rénovation urbaine en cours d'aboutissement.

 

La visite avait pour objectif de jauger les atouts et inconvénients de certains aménagements une fois livrés. L'occasion, pour nous de faire le point sur le projet yonnais.

 

La première année du projet ANRU de la Roche-sur-Yon

 

Le programme s'étale sur cinq voir six ans pour les dernières finitions. Le projet qui est dans sa première année est dans une phase de mise en place de l'organisation : comment vont s'organiser les réunions techniques, comment va s'organiser la consultation, la communication, le suivi du relogement ? En même temps, les premières opérations démarrent.

 

Le projet ANRU est une somme d'opérations qui sont reliées entre elles. Un architecte urbaniste a été nommé pour accompagner les techniciens dans la conception du projet urbain qui devrait être achevé fin 2011. Ce projet urbain est important, car il servira de support à toutes les opérations d'ici aux 4/5 années qui viendront.

 

2012 : la montée en puissance


En 2012, la construction de logements hors du quartier pour y accueillir les ménages relogés sera lancée.

En même temps, 2012, c'est toute la phase de réflexion sur la résidentialisation (aménagement des pieds d'immeubles) et toute la phase de réflexion sur les grands projets d'infrastructures (requalification des boulevards, des rues).

Déconstruction et non démolition


Lorsqu'un bâtiment est prévu en déconstruction, l'entreprise va récupérer toutes les composantes du bâtiment : le bardage, les pièces de bois, les huisseries PVC, les cloisons sèches. Tout cela est récupéré, trié et revalorisé.

 

Il n'y aura pas d'implosion de bâtiments comme on a pu le voir parfois dans les médias. Le bâtiment est grignoté. Tout le béton armé est séparé, les éléments béton seront séparés des éléments fer. Le fer sera revalorisé et les éléments de béton seront concassés en petits bouts de 80 mm qui vont servir à refaire de la voirie. Au final, le bâtiment déconstruit sera revalorisé de A à Z.

Des possibilités de travail la clause sociale


Le projet ANRU de la Roche-sur-Yon, c'est 51 000 heures d'insertion minimum réservées prioritairement aux personnes issues des trois quartiers Forges, Jean-Yole et Pyramides. Le PLIE pilote les clauses d'insertion.

 

Plus de 100 personnes ont déjà été reçues par la structure plusieurs réunions ont été organisées pour informer les demandeurs d'emploi sur le projet sur les opportunités en matière d'emploi. Des journées découvertes d'emplois proposés vont être organisées avec le PLIE. La sensibilisation des habitants va continuer via des ateliers, et des réunions publiques. Les personnes intéressées peuvent toujours s'inscrire (voir à la fin de l'article), le projet s'étale sur quatre ans.


Branly Bâtiment B La roche sur yon janvier 2011Sur le premier programme de construction, il y a 700 heures d'insertion prévues ce qui représente environ cinq à six personnes issues des quartiers qui travaillent déjà sur Branly B. Ils ont participé à la phase de démembrage du bâtiment.

 

Les emplois réservés aux personnes issues des quartiers seront sur des opérations de manœuvre BTP, de gros œuvre dans le cadre des chantiers de construction neuve et sur les chantiers de réhabilitation.

 

Andy Golding est chef du projet ANRU depuis 11 mois. Auparavant, il était au Havre puis à Alençon où il pilotait des projets ANRU. « En 10 mois, on a fait un très gros travail avec les habitants, les maisons de quartier, les correspondants de quartier qui sont les relais sur site. On a fait un gros travail d'information, de communication sur le projet avec des réunions thématiques vient ensuite mettre en place le comité de suivi habitant. Je trouve qu'il y a un très gros potentiel à la Roche-sur-Yon, car on a cette possibilité à mobiliser beaucoup de personnes grâce aux acteurs de terrains qui sont très présents. Le projet se construit avec les habitants, les acteurs de terrain.».

 

Des habitants participatifs


Les habitants sont rodés à la démocratie participative depuis longtemps via les enveloppes de quartier par exemple. Ce fonctionnement a permis aux habitants de s'intégrer naturellement au comité de suivi habitants. La culture de la démocratie participative a permis que les habitants considèrent normal qu'ils soient intégrés. « Ils  demandent même quand est-ce que l'on va commencer les ateliers où des séances de travail avant même qu'on leur propose. Ils sont parfois plus en amont que nous, c'est vraiment très appréciable ».

 

 

Avant la publication de cet article, nous avons eu des questions liées à la circulation sur les quartiers concernés  de Saint-Nazaire qui sont en chantier. Nous invitons nos lecteurs de Loire-Atlantique à prendre contact avec le Point Information Ville Ouest (PiVO) qui apportera des réponses nécessaires aux questions légitimes que vous vous posez.


Le PIVO

56, BD Broodcoorens

44600 Saint-Nazaire 

Tél. : 02 40 11 11 98 

lepivo@mairie-saintnazaire.fr

Faire acte de candidature  pour travailler sur les chantiers :

Association « Réussir le PLIE » Contact : Solenn Le Cam Guiho  chargée de projets clauses sociales.

à lire également :

La Roche-sur-Yon : la rénovation urbaine propose du travail grâce à la clause sociale (ou d’insertion), faites-vous connaître !

 

Quelles images  de la viste à Saint-Nazaire :

100_2373.jpg100 2346100_2354.jpg100 2351100_2349.jpg