Journée mondiale contre la misère

Publié le par mavillesolidaire


Cinquante personnes présentent au collège Saint-Louis hier après-midi à l'occasion de la Journée mondiale contre la misère.

 

 Détresse humaine, solitude, pas d'ouverture vers les autres, ce sont les principaux constats faits par le mouvement d'ATD quart-monde, qui compte 20 adhérents très actifs à la Roche-sur-Yon. 

Rencontre
Ghislaine, architecte d’intérieur, fait partie de ces bénévoles « j'ai adhéré au mouvement par l'intermédiaire d'une collègue de travail, j'étais à la recherche d'un engagement bénévole concret et ATD quart-monde répond tout à fait à ce que je recherchais : un mouvement à taille humaine. »

Discrets et efficaces, les bénévoles agissent auprès de ceux qui en ont le plus besoin. « Je me souviens particulièrement d'une rencontre que nous avons effectuée auprès des gens du voyage. Comme tout le monde j'avais quelques a prioris mais les barrières sont très vite tombées. Nous sommes intervenus à plusieurs reprises pour aider les enfants et adultes grâces à la « B.D.R » la bibliothèque de rue. L'accueil a été très chaleureux, j'ai été surprise par l'esprit de famille, de partage, qui règne dans le camp on a mis à notre disposition une caravane pour réaliser les activités. C'est un bon moyen pour faire tomber les barrières. Nous intervenons également dans le quartier de L'Enrilise. Nous intervenons également pour un soutien moral, dans les démarches administratives, l'aide à l'insertion la culture, mais nous ne donnons pas d'argent. » La jeune femme nous confie que la détresse humaine existe bel et bien encore de nos jours dans notre ville. Elle peut être plus sournoise qu'avant car l'isolement des personnes est un vrai fléau.

 

Nous avons rencontré également une personne qui connait des difficultés : « la journée de la misère ? On a l'impression que tout le monde s'en fout ! Le collège Saint-Louis s'est bien mais nous aurions été mieux aux Halles. Il aurait été intéressant de pouvoir expliquer au grand public ce qu'est la misère aujourd'hui. Vous savez, je peux travailler comme assistante de vie, j'ai toutes les qualifications nécessaires mais voilà, je n'ai pas les moyens de me payer le permis de conduire et ma demande a été refusée auprès de l'auto-école sociale. J'ai bien rencontré une élue de la ville, mais cela n'a pas fait avancer les choses. Il faudrait que je rencontre peut-être Monsieur le Maire ? Je ne sais pas comment faire. Je suis également inquiète pour mon fils qui a 18 ans et qui a du mal à trouver un contrat d'apprentissage chez un  garagiste. Vous savez, je continue à me battre mais quand toutes les portes sont fermées, on se fatigue. Alors comment faire ? »

 

Nous avons passé une bonne partie de l'après-midi en discutant avec les uns les autres. Nous avons rencontré des personnes bénévoles, des personnes victimes de la misère toutes d'une très grande dignité et détermination pour être au service des plus démunis pour les uns et conserver la force de garder espoir en des jours meilleurs.
 

 

Pratique : 

ATD quart-monde

129 résidence des Forges

Bât A -  Esc E,

8 impasse des Myosotis

85000 Roche-sur-Yon

adresse postale (pas de permanence) :
courriel : martin.genevieve@aliceadsl.fr
site : www.atd-quartmonde.org

 

 

Retour en images :

Publié dans Solidarité