Innovation handicap : « Neurobrain », le seul clavier virtuel français « made in la Roche-sur-Yon »

Publié le par Le blog de ma ville solidaire - La Roche-sur-Yon

Régis Duflaut, un jeune Yonnais âgé de 29 ans a créé un logiciel à la pointe de l’innovation permettant de contrôler un ordinateur au souffle, avec les yeux ou au doigt.

 

Quelques mois après son lancement, le logiciel rencontre un vif succès : il a déjà été vendu en Allemagne, Italie et aux États-Unis. Cerise sur le gâteau, il vient d’être validé par le C-RNT (Centre d’expertise, de Ressources de Nouvelles Technologies et de communication) qui est un service de l’Association des Paralysés de France dont le siège est à Paris.

 

Le C-RNT c’est quoi ?

Le centre a été créé en 1995. Il a pour but d'identifier dans les nouvelles technologies et communications tout ce qui peut aider les personnes en situation de handicap dans leur vie quotidienne que ce soit à la maison, à l'école, au travail (insertion sociale et professionnelle).

 

Thierry Danigo, responsable du centre « je fais de la veille technologique et de l'expertise de produits. Les informations sont diffusées par l'intermédiaire d'une publication qui est destinée à des établissements de soins. De plus en plus, la distribution se diversifie comme, par exemple, vers Cap Emploi. »

 

Une expertise de produits est réalisée sous forme de fiches techniques très thématiques : on peut avoir des rubriques sur les contacteurs, les accès à l'ordinateur, les aides à la communication...

 

Neurobrain ? La passion d’un génie autodidacte.

Des premiers balbutiements à la validation du logiciel, la réussite de Régis Duflaut était programmée. Elle n’a rien de hasardeux.

 

« Sur le marché français, il y a beaucoup de matériel importé de l'étranger sur lequel nous ne pouvons pas influer. À partir du moment où on peut correspondre avec le développeur, pour nous, c'est un vrai plaisir surtout lorsque l'on en arrive à un résultat. On est habitué à travailler avec des sociétés qui répondent à des appels d'offres français ou étrangers et au bout de deux ans, quelquefois on ne voit rien venir et on n’obtient donc pas de résultat. Dans le cas de Neurobrain, c'était quelque chose de très productif. La collaboration était un véritable plaisir pour les techniciens de l'association » confie Thierry Danigo admiratif du jeune entrepreneur.

 

Pour quel type de handicap ?

Les personnes qui ont une bonne connaissance cognitive pour accéder à l'ordinateur : utiliser une souris et un clavier virtuel dans une interface comme Windows.

 

Imaginez que le clic souris que vous faites avec un contacteur et la même version pour des gens qui n'ont pas de motricité (il existe des tas de contacteurs qui ont cette fonction clic souris) la plus-value est le contacteur au souffle, en contractant un muscle en clignant des paupières, en bougeant la tête vers le bas sur un petit bouton, donc ce sont des personnes qui sont capables de ne faire qu'une seule action. Ce que l'on appelle des propositions d'ordre. Le logiciel sera donc utile aux personnes tétraplégiques.

 

Le locked-in syndrome (le syndrome de l'enfermement). Ce sont des personnes, suite à un accident vasculaire cérébral, qui ont gardé toute leur capacité cognitive, mais qui ne peuvent communiquer avec leur environnement qu'en clignant des yeux. Voilà un cas précis de situations de grande dépendance pour qui cela peut être utile. 

 

Neurobrain est tout à fait adapté à eux qui souffrent de la sclérose latérale amyotrophique qui est une maladie méchamment évolutive qui peut arriver à tout un chacun.  

 

Ces exemples ne sont pas exhaustifs, des adaptations pourraient intervenir pour répondre à d’autre type de handicap.

 

Le matériel est en vente sur le site de Régis Duflaut et sera présenté mardi prochain au CHR de Lille.

 

Régis Dufflault apfRégis Duflaut.

Régis Duflault Neurobrain

Pour en savoir plus :

Le site de C-RNT

Le site de NEUROBRAIN

Le site de l’Association des Paralysés de France et de la délégation vendéenne.