Impulsyon : rencontre avec Pierre Regnault.

Publié le par mavillesolidaire

Vous n'êtes pas sans savoir que nous nous déplaçons dans la ville à pied, en bus et, bien plus rarement, en voiture. Ce mercredi, nous avons eu l’agréable surprise de rencontrer Pierre Regnault, maire de la Roche-sur-Yon et Président de la Roche-sur-Yon Agglomération, à l’arrêt de la Place Napoléon, qui attendait le bus de la ligne 1 en direction des Flâneries. Nous lui avons proposé de l'accompagner, ce qu'il a aussitôt accepté.

 

« Bonjour monsieur le maire, on ne vous voit pas souvent prendre le bus » lance deux jeunes yonnaises apparemment surprises et ravies de voir le premier magistrat en train de consulter les horaires de l’arrêt du bus.

 

 pierre regnault impulsyon la roche sur yon

Entretien

 

Un premier bilan du nouveau réseau de transport en commun

 

Depuis l'extension des lignes régulières sur les communes de Venansault, Aubigny, Dompierre et Mouilleron, c'est une vraie réussite. Pour toutes les autres communes de l’agglomération, il y a les transports à la demande, même pour les plus éloignées. Les usagers ne payent que, 1,10 €, que l'on habite comme moi à la Roche où à Fougeré, par exemple, c'est le même prix ; donc le service public est partout. Ça, c'est un succès.

Il y a eu quelques petits problèmes de démarrage sur la ville que nous avons corrigé au mois de novembre et cela s'est amélioré. Nous avons pris une délibération la semaine dernière pour rendre le service plus performant sur Forges. Dès la rentrée prochaine, avec la nouvelle ligne qui viendra des Clouzeaux, on renforcera la desserte du quartier de la Liberté sur laquelle il y avait eu un problème.

 

 

Nous allons étendre également le service, normalement l'année prochaine, sur les communes de la Chaize-le-Vicomte et la Ferrière. C'est vraiment un atout, car cela permet par exemple à des personnes âgées qui ne peuvent plus conduire de prendre le bus. C'est sécurisant et ça va vite : un quart d'heure pour venir du centre-ville de la Roche jusqu'aux Flâneries. Pour les usagers, une fois que l'habitude est prise, c'est quand même agréable et puis cela peut permettre à des ménages qui ont deux voitures d’en  avoir plus qu’une.

 

Je crois que si le pétrole continu d’augmenter, ce qui est vraisemblable, il va devenir très onéreux pour les habitants de se déplacer en voiture. Le fait de pouvoir étendre les transports en commun avec une desserte importante, je crois que cela allégera le portefeuille de beaucoup avec des abonnements très intéressants et c’est aussi contribuer à améliorer le pouvoir d'achat des habitants du territoire.

 

 

L'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite

 

Nous avons un programme d'achat pour que tous les bus soient accessibles. On en achète deux ou trois par an, tous les ans. Les arrêts sont mis aux normes, la plupart ont été faits, il en reste quelques-uns à faire, donc, oui on le fera. On a étendu Handyon (ex Handibus) à toute l'agglomération. C’est un service, en terme d'accessibilité, que l'on ne trouve pas dans toutes les agglomérations. Pour simplifier le service, nous avons supprimé l'obligation de fournir un certificat médical.

 

Toutes les communes de l'agglomération vont-elles être desservies par le réseau ?

 

Il les dessert déjà ; par des lignes régulières non. Il n'y aura sans doute que sept communes qui le seront, quatre actuellement plus les Clouzeaux, la Ferrière, la Chaize, et peut-être Saint Florent des Bois. Par contre, toutes les communes, même les villages, peuvent faire appel aux transports à la demande en appelant la veille et ont, pour le prix d'un ticket, le même service public qu'ailleurs. Donc c'est équité, égalité de traitement. Évidemment, on ne peut pas mettre un bus à passer 50 fois par jour dans un village. Tout le territoire est donc desservi avec le même niveau de qualité et le même prix.

 

Les élus ne doivent-il pas montrer l'exemple en prenant le bus ?

 

Je pense qu'effectivement les élus doivent montrer l'exemple en prenant le bus, le vélo et même la voiture.. Pour découvrir un territoire, rien ne vaut un déplacement à vélo, à pied, et en bus. En bus, c'est sécurisant, on rencontre des gens, il faut avoir un peu de temps, c'est vrai. Les élus n'ont pas toujours le temps de prendre le bus, mais il est vrai que c'est très agréable.

 

pierre regnault impulsyon la roche sur yon 1

Le Président de l’Agglomération paie-t-il le bus ? Oui bien sûr, même si au retour un chauffeur l’a invité à monter sans payer, surpris lui aussi de voir Pierre Regnault prendre le bus. « Je paie ma place, je suis un citoyen comme tout le monde » lui a-t-il répondu.

 

 

Voir aussi :

Impulsyon : le réseau s'adapte et s'étend.

Les horaires de bus