Handicap. Faute de place « Oscar pourrait faire un 3ème CM2 »

Publié le par Le blog de ma ville solidaire - La Roche-sur-Yon

A 15 jours de la fin de l’année scolaire, des enfants en situation de handicap n’ont toujours aucune affectation pour la rentrée prochaine. Certains d’entre eux attendent depuis 2 ans en école primaire faute de place au collège. Leurs parents n’acceptent plus de voir leurs enfants ainsi exclus du système scolaire !

Alors que le gouvernement a engagé la refondation de l’école de la République autour de thèmes de « la réussite scolaire pour tous », « les élèves au cœur de la refondation », « il est insupportable de voir les élèves les plus fragilisés laissés à nouveau sur la touche » soulignent les représentants de l’APF.

L’association, qui accompagne les familles, a été reçue à l’inspection académique mercredi, en lui demandant des informations claires sur les dispositifs qui seront mis en place à la rentrée prochaine pour que chaque enfant, quel que soit son handicap, bénéficie d’un accueil de qualité au sein du système scolaire.

Un rendez-vous pour rien ?

Sophie et Jacky ont participé avec leur fils Oscar, 12 ans, à ce rendez-vous. Oscar comprend tout à l'oral mais il n'a aucun accès à la lecture. Son handicap l’oblige à avoir une scolarisation adaptée en ULIS (classes spécialisées au sein des collèges).

« Nous sommes dans l'attente d'une place pour notre fils Oscar, en ULIS. Nous ne sommes toujours pas sûrs d'avoir une place pour notre fils à la rentrée scolaire. Il va peut-être  être obligé de refaire un troisième CM2, ou de rentrer dans une sixième normale ce qui est incompatible avec son handicap. », nous confie Sophie, sa maman très inquiète.  « Ma grosse crainte est que notre fils n'aie pas de place dans les prochaines années. Toutes les familles qui ont des notifications d'entrée en ULIS l’année prochaine n'auront pas de place. Certains enfants resteront sur le carreau. »

L'entretien avec le directeur adjoint de l'inspection académique de Vendée confirme les craintes des familles. La réponse pour l'orientation des enfants concernés n'interviendra pas avant la fin du mois. Ce qui veut dire que les familles risquent de partir en vacances sans savoir où leurs enfants iront au mois de septembre.

« Dans l'hypothèse où ils se retrouveraient dans une classe de sixième dite normale, leur handicap fait qu'ils ne pourront pas suivre. À un moment donné ils se retrouveront très vite en échec scolaire même avec des aménagements, ce n'est pas possible pour eux. »

Thierry Craipeau, le président départemental de l’APF est lui aussi très inquiet : « les parents présents étaient venus chercher une réponse, ils sortent bredouilles de l'entretien. L’APF reste vigilante. Nous avons de très grandes craintes pour la rentrée scolaire. Une forte mobilisation n'est pas exclue… » inspection-academique-de-Vendee-apf-juin-2013.jpg

Oscar et ses parents, Sophie et Jacky.

inspection académique de Vendée apf juin 2013 2

Les familles à la sortie du rendez-vous avec les représentants de l'APF.

Contact :

APF
40 rue de Wagram
Résidence les Terrasses - Appt.80 - Bât. D
85000 La Roche-sur- Yon
Tél. 02 51 37 03 47
Mail : dd.85@apf.asso.fr
Blog : http://dd85.blogs.apf.asso.fr/