Baromètre-accessibilité de l’APF. La Ville de la Roche-sur-Yon remonte.

Publié le par Le blog de ma ville solidaire - La Roche-sur-Yon

 

À deux ans de l'échéance d'accessibilité du 1er janvier 2015, l'Association des paralysés de France publie la quatrième édition du baromètre de l'accessibilité afin d'évaluer le niveau d'accessibilité des communes de France.

 

C'est une première, pour l'édition 2012, l’APF et la ville de la Roche-sur-Yon ont répondu au questionnaire du baromètre de manière concertée lors d'une rencontre en mairie le 22 octobre 2012. Les années précédentes, l'association répondait elle-même au questionnaire, la ville ne jugeant pas opportun de participer.

 

La ville se classe 62e au niveau national sur 96 chefs lieux recensés. Elle gagne 11 points avec une moyenne de 12,6 contre 9 en 2011.

 

Pourquoi la ville a gagné 11 points (12,6/20 en 2012 contre 9/20 en 2011) ?

Ø  La collectivité a engagé un programme de mise en accessibilité des transports en commun. Sur une ligne (la 1), l’ensemble des bus est aujourd’hui accessible. Bien que l’ensemble des arrêts ne soit pas encore accessible, l’APF a décidé d’attribuer une note d’encouragement pour soutenir cette démarche,

 

Ø  Le nombre de places de stationnement aux normes (il s’avère supérieur au seuil légal de 2%, après un diagnostic complet réalisé par la ville). Certes, toutes les places ne présentent pas l’ensemble des caractéristiques d’adaptations, mais elles ont bien une largeur de 3,30 m (voir le film « Liberté, Égalité, Accessibilité » dans lequel une place insolite est mise en scène),

 

Ø  Le nombre d’écoles accessibles a progressé de 3 points,

 

Ø  Cette année, c’est le théâtre « le Manège » qui a été pris en compte : bien que scène nationale, il est géré par la ville. La ville a pris note des nécessaires améliorations à apporter pour l’accessibilité du Théâtre Municipal,

 

Ø  Un rapport annuel d’activité de la COMMISSION COMMUNALE D’ACCESSIBILITÉ a été produit et présenté au Conseil Municipal,

 

Ø  L’organisation d’un système de recensement de l’offre de logements accessibles a été définie, et un travail engagé avec les bailleurs sociaux.

 

Evaluation de l’accessibilité du cadre de vie de la ville

 

L’évaluation réalisée par les personnes en situation de handicap moteur n’a pas évolué : elles ne perçoivent ni amélioration, ni dégradation de l’accessibilité du cadre de vie de la ville. Le gros point noir reste les commerces de proximité dont nombreux sont totalement inaccessibles. 

 

La ville, par le biais du FISAC cherche à encourager les commerces à devenir accessibles. La troisième tranche lancée en 2012 prévoit la rénovation de 20 commerces sur 2 ans au moyen d’un soutien financier. 

 

L’association regrette cependant que la rénovation urbaine réalisée rue Joffre et programmée place Napoléon et rue Clemenceau n’intègre pas la mise en accessibilité des entrées de commerces. 

 

Les niveaux d’accessibilité des équipements municipaux (handicap moteur)

 

En 2011, la ville affichait un score de 4/20. Elle gagne donc 5 points. 

 

Aucune ligne de bus n’est à ce jour entièrement accessible sur la ville. Au regard des travaux engagés et ceux annoncés pour la mise en accessibilité de la ligne 1, l’APF a tenu à mettre une note d’encouragement, retenant que 10 % des lignes sont accessibles. Il s’agit pour l’APF de nuancer la réponse qui, si elle était notée à zéro, pourrait laisser penser que rien n’a été mis en œuvre par la collectivité.

 

Alors qu’en 2010 la ville avait déclaré avoir % des places de stationnement public réservées, d’une largeur de 3,30 m, l’APF avait identifié en 2011 de nombreuses places qui ne répondaient pas à cette norme. Il apparaissait donc que moins de 2 % des places étaient réellement aux normes.

 

En 2012 la ville a réalisé un diagnostic des places réservées présentant une largeur de 3,30 : elle en annonce 2,5%.

 

L’APF a cependant alerté la ville sur les places de 3,30 qui ne répondent pas aux critères de sécurité pourtant nécessaires. L’une de ces places a d’ailleurs été mise en scène dans le film « Liberté, Égalité, Accessibilité » disponible sur le blog de la Délégation.

 

L’APF ne demande pas que les places non règlementaires soient supprimées. Elle demande qu’elles soient mises aux normes.

 

Parfois la configuration d’une rue ne permet pas la mise aux normes ou la création d’une place de stationnement adaptée. Dès lors que la ville propose bien un minimum de 2% de places règlementaires, nous proposons à la ville de proposer une signalétique spécifique.

 

Mesure de la politique municipale d’accessibilité (2121)

 

En 2011, la ville affichait un score de 15/21. Elle gagne donc 6 points.

 

Un rapport annuel sur l'accessibilité a bien été présenté au Conseil municipal depuis le 1er septembre 2011.

 

La loi précise que la Commission Communale d’Accessibilité doit produire un rapport annuel, présenté au Conseil Municipal, adressé au Président du CDCPH et aux responsables des structures et bâtiments concernés.

 

L’organisation d’un système de recensement de l’offre de logements accessibles a été mise en place.

Un réel travail de concertation a été mis en place avec les bailleurs sociaux, dans le cadre d’un groupe de travail spécifique de la COMMISSION COMMUNALE D’ACCESSIBILITÉ dédié à la question du logement.

 

Une solution reste à trouver pour permettre le recensement des logements privés. En effet, les particuliers qui construisent des logements pour les louer ont obligation de les mettre en accessibilité.

 

Barometre-APF-2012-Vendee---5-.jpg

Anne Valin, Adjointe à la Santé, au handicap de la Ville de la Roche-sur-Yon
et les représentatants de l'APF Vendée.

Barometre-APF-2012-Vendee-Valain--1-.jpg

 

Vidéo sur stationnement :

 

Contact :

Coordonnées de la Délégation Départementale

Délégation Départementale de Vendée

40 Rue de Wagram, Résidence les Terrasses D 80

85000 La Roche sur Yon

Tél. : 02 51 37 03 47

Fax : 02 51 47 97 21

dd.85@apf.asso.fr

Permanence du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h