Vigne-aux-Roses : Une réhabilitation très attendue par les habitants

Publié le par ma ville solidaire - La Roche-sur-Yon

Les habitants de la Vigne-aux-Roses sont pressés de voir leur quartier se métamorphoser. Dans la continuité de la rénovation urbaine menée aux Forges, aux Pyramides et à Jean-Yole, c’est désormais au tour de la Vigne-aux-Roses de faire sa mue.

La ville et le bailleur social Vendée Habitat s’apprêtent à transformer la Vigne-aux-Roses avec le concours de l’agence nationale de rénovation urbaine (ANRU). Inscrit dans le contrat de ville 2015-2020, le programme d’intérêt régional devrait rénover en profondeur le quartier.
Jeudi 12 janvier, à la Vallée Verte, les habitants étaient conviés à la restitution de l’enquête réalisée sur leur vision du quartier et leurs attentes pour le futur. 224 foyers sur les 612 ont été interrogés.

Un vivre ensemble difficile
Le quotidien à la Vigne-aux-Roses n’est pas tout rose. Les habitants constatent et déplorent des incivilités incessantes. Vitesse excessive, problèmes de sécurité, conflits de voisinage, manque de civisme… Des désagréments qui pourrissent la vie des habitants et qui nuisent au vivre ensemble.
Mais tout n’est pas noir. Les riverains voient quelques atouts à leur quartier. Des points forts qui devront être mis en avant pour le projet de réhabilitation. La présence proche d’espaces verts et la proximité avec l’Yon semblent être des atouts de choix. La proximité des équipements (école, maison de quartier, mairie annexe, multi-accueil…) est également appréciée.

De meilleurs logements, la priorité pour demain
Le constat des habitants semble unanime. L’amélioration des logements est une priorité.   Appartements dégradés, saleté, manque de sécurisation des bâtiments… Les plaintes ne manquent pas : « Il suffit de donner un grand coup de pied dans la porte pour qu’elle s’ouvre ! », assure un habitant. « Dans ma cuisine, je n’ai plus qu’une prise qui fonctionne », constate un autre.

Améliorer la circulation
La circulation à la Vigne-aux-Roses n’est pas simple. « C’est un vrai labyrinthe dans le quartier ! », soulignait un habitant. Un labyrinthe dangereux car la vitesse excessive est pointée du doigt. Des solutions pour la simplification de la circulation et pour réduire la vitesse sont réclamées

Autre point sensible, le stationnement. Les habitants réclament plus de places notamment avec l’arrivée de la future école Pont Boileau.

Plus de commerces
Les commerces de proximité se font rares dans le quartier. C’est donc logiquement que la moitié des personnes interrogées désirent voir s’y implanter une épicerie de proximité.  L’arrivée d’une boulangerie est, par ailleurs, souhaitée.

Continuer les efforts sur la sécurité
La tranquillité publique semble encore être un problème pour les riverains. Ils aimeraient plus de rondes de police, même si la situation s‘est améliorée depuis quelques temps. « La police passe plus souvent » et le travail de prévention des médiateurs et éducateurs semble porter ses fruits.

Fabien Joyau

Vigne-aux-Roses : Une réhabilitation très attendue par les habitants

La Newsletter de mavillesolidaire.com permet, gratuitement et à chaque publication, d’être informé instantanément de chaque nouvelle parution sur ce site, caractérisé par un regard totalement indépendant sur notre ville, La Roche-sur-Yon.

Pour cela, il vous suffit d’inscrire votre adresse mail dans la colonne de droite à la rubrique « S’abonner ».

La page Facebook ma ville solidaire permet désormais aux utilisateurs qui l’aiment de suivre la sortie de chaque article sur la Roche-sur-Yon dans leur fil d’actualité Facebook.

Les photos de mavillesolidaire sont protégées. 

Publié dans LRSY, Vendée, anru, prir