La Roche-sur-Yon. Fong, le danseur qui survole le bitume.

Publié le par ma ville solidaire - La Roche-sur-Yon

A 12 ans, il a commencé à danser dans le hall de sa cité HLM de l'Enrilise. Aujourd'hui, à 24 ans, Fong foule toujours le bitume Yonnais partout, dès qu'il le peut. Portrait d'un jeune danseur Yonnais piqué par le virus du Breakdance depuis tout petit.

Il est né à la Roche, il y vit et y travaille toujours. Fong passe ses loisirs à danser, toujours, tout le long c'est sa passion comme d'autres font du foot, du basket, du hand...

Il n'a jamais pris de cours de danse, il a commencé tout seul dans le quartier des Pyramides. Après s'être essayé au foot et basket avec ses copains de l'époque, c'est en regardant des vidéos sur internet qu'il a découvert la danse " je me suis dit wouah c'est vraiment pas mal, je voulais faire un truc artistique et en même temps qui me faisait bouger pas mal" Le côté adrénaline le motivait. Il a commencé dans le hall de son HLM à l'Enrilise et quand il faisait beau, il allait dans la cours de l'école des Pyramides pour s'entraîner et évoluer comme il le voulait. Depuis ça ne l'a plus lâché.

Au fil du temps un groupe s'est constitué avec la bande de copains qui dansait avec lui et puis, les choses de la vie ont fait que le groupe s'est séparé. Fong a continué seul. Il voulait devenir danseur "un vrai danseur" alors que pour ses potes qui l'encourageaient à l'époque, c'était un passe-temps.

Il a appris grâce aux vidéos "même si je n'avais pas les bases j'arrivais à apprendre. C'était plutôt une force même car j'ai essayé de créer des petits trucs à moi ce qui me permet aujourd'hui d'avoir mon propre style à moi."

C'est à 14 ans, à l'occasion d'un séjour chez sa sœur à Nantes, que Fong a rencontré des danseurs avec qui il s'est entraîné. La suite naturelle a été la création d'un collectif. Faire les déplacements la Roche/Nantes pour un ado afin d'assouvir sa passion n'était pas facile pour Fong, qui à son retour à la Roche a créé un collectif.

Les entraînements avaient lieu et se déroulent toujours aujourd'hui au Rencart (le club de jeunes des Pyramides) un collectif s'est naturellement créé, toujours sans cours, et donc sans professeur.

 "J'ai surtout regardé les Battles. J'aime bien le côté compétition où tu vas charger la personne en face de toi, où tu fais jouer ton charisme. Comme tous les jeunes de cet âge, je faisais de petites bêtises, mais quand je me retrouvais devant un public je n'étais vraiment pas fier."

Le collectif aide à avoir un état d'esprit, de la détermination, de la motivation. "On s'entraîne individuellement, mais au final, il y a toujours des échanges, des conseils".

Une condition physique
L'important n'est pas d'être super musclé mais de connaître son corps, comment il se soulève. Pour être en condition, il faut avoir une bonne hygiène de vie : courir, bien manger. Fong court 20/ 25 minutes par semaine, de manière intensive. Il fait également du tennis et de la boxe, de temps en temps. La boxe ? "dans la compagnie, une personne fait de la boxe, du coup, on apprend à travailler différemment, cardios".

Des compétitions partout en France.
Les compétitions sont l'occasion pour Fong de rencontrer d'autres danseurs et de se confronter à un public, un jury. "Cela permet d'évoluer. Plus c'est loufoque plus ça paie."
Fong a plusieurs styles, critères différents et justement ce qui fait sa différence, c'est d'apporter sa touche personnelle.

L'association
Elle permet de mettre à disposition une salle pour tous les danseurs au rencard pour que les jeunes viennent danser dans de bonnes conditions sans donner de cours. Chacun peut s'exprimer comme il le veut, tous les vendredis soirs.

Contact :
Compagnie HSCW

La page Facebook de la compagnie
hscw.cie@gmail.com

La Roche-sur-Yon. Fong, le danseur qui survole le bitume.
La Roche-sur-Yon. Fong, le danseur qui survole le bitume.
La Roche-sur-Yon. Fong, le danseur qui survole le bitume.

La Roche-sur-Yon. Fong, le danseur qui survole le bitume.

La Newsletter de mavillesolidaire.com permet, gratuitement et à chaque publication, d’être informé instantanément de chaque nouvelle parution sur ce site, caractérisé par un regard totalement indépendant sur notre ville, La Roche-sur-Yon.

Pour cela, il vous suffit d’inscrire votre adresse mail dans la colonne de droite à la rubrique « S’abonner ».

La page Facebook ma ville solidaire permet désormais aux utilisateurs qui l’aiment de suivre la sortie de chaque article sur la Roche-sur-Yon dans leur fil d’actualité Facebook.

Les photos de mavillesolidaire sont protégées. Si vous êtes intéressés par des photos et/ou de la pub cliquer ici.

Les manifestations sont publiées sur l’agenda de mavillesolidaire.fr

Publié dans LRSY, Vendée, danse, breakdanse, fong