Vendée. Arrêt du programme musique et danse en milieu scolaire en Vendée 30 000 élèves victimes d’une coupe budgétaire dangereuse.

Publié le par ma ville solidaire - La Roche-sur-Yon

Suite à la décision de M Auvinet, Président du Conseil Départemental de la Vendée, de ne plus financer les interventions musique et danse dans les écoles, plus de 30 000 élèves vont être victimes d’une coupe budgétaire injustifiée, inefficace et dangereuse.  

A l’heure où la France lutte contre l’obscurantisme, M Auvinet décide d’arrêter un des outils de la démocratisation culturelle permettant de mieux comprendre l’autre et d’éviter toute forme de populisme et d’exclusion. L’éducation artistique n’est pas une compétence obligatoire du département, comme l’a rappelé M Auvinet, mais une compétence partagée entre l’Etat, les collectivités territoriales et les institutions culturelles. Ce désengagement du Conseil départemental risque d’inciter d’autres collectivités territoriales à faire de même. L’éducation culturelle est pourtant indispensable pour combattre les inégalités et permettre l’accès à la citoyenneté comme l’a indiqué le Comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté (CIEC) le 6 mars 2015.

Certes, les dotations de l’Etat (22% des recettes du département) diminuent, mais cette baisse était programmée depuis longtemps et n’a pas pour objectif d’affaiblir la solidarité, l’éducation, le sport et la culture, quatre piliers de la cohésion sociale. Les 350 000€ destinés aux interventions musique et danse ne représenteront qu’une maigre économie (0,04%) sur les dépenses du département (798 000 000€). Cette décision n’est donc pas économique mais politique. La FCPE Vendée condamne par ailleurs les propos de M Auvinet, qui invoque la hausse des charges liées aux Allocations individuelles de solidarité pour justifier sa décision. Comment peut-on oser mettre en concurrence la solidarité, l’éducation et la culture dans une période de crise économique, salariale et sociétale ?

Cette décision sera vecteur d’iniquité territoriale entre les communes qui pourront maintenir ces interventions artistiques et celles qui ne le pourront pas. Elle creusera les inégalités sociales entre les enfants. Ces activités permettent notamment aux enfants issus de milieux défavorisés d’accéder à une pratique artistique. Et enfin, elle sera destructrice d’emplois puisque 32 intervenants sont menacés par cette décision. Ils ont d’ailleurs lancé une pétition sur internet qui a déjà récolté plus de 3300 signatures.

La FCPE Vendée va alerter les Conseillères et Conseillers départementaux sur les risques de ce vote et invite les parents d’élèves à se mobiliser contre cette décision arbitraire et injuste.

Vous pouvez signer la
pétition en ligne ici

Contact :
71 Bd Aristide Briand
Porte C - RDC - Bureau 021
Boite aux lettres 056
85000 LA ROCHE SUR YON
02.51.37.35.17

Courriel : fcpe85@free.fr
Site.

Photo : image d’illustration.

Vendée. Arrêt du programme musique et danse en milieu scolaire en Vendée 30 000 élèves victimes d’une coupe budgétaire dangereuse.

La Newsletter de mavillesolidaire.com permet, gratuitement et à chaque publication, d’être informé instantanément de chaque nouvelle parution sur ce site, caractérisé par un regard totalement indépendant sur notre ville, La Roche-sur-Yon.

Pour cela, il vous suffit d’inscrire votre adresse mail dans la colonne de droite à la rubrique « S’abonner ».


La page Facebook ma ville solidaire permet désormais aux utilisateurs qui l’aiment de suivre la sortie de chaque article sur la Roche-sur-Yon dans leur fil d’actualité Facebook.

Publié dans LRSY, Vendée, FCPE