La Roche-sur-Yon. Première plénière des Conseils Citoyens et quelques annonces.

Publié le par ma ville solidaire - La Roche-sur-Yon

Deux ans après la loi de programmation qui lançait le 24 février 2014 les "conseils citoyens" dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, 110 nouveaux (ou renouvelés) conseillers citoyens ont assisté à leur première séance plénière, hier soir, salle des écuries aux Oudairies à la Roche-sur-Yon.

Animée par Luc Bouard, maire de la Roche-sur-Yon, la soirée a été l’occasion pour la Ville de présenter les grands projets.

Les Halles.
Qui est déjà en cours de réflexion.

Piobetta
« le projet de la municipalité est d’en faire un pôle de loisirs, un pôle culturel qui sera un lieu de rassemblement pour aller au cinéma, faire du sport...  » Trois porteurs de projets ont été reçus hier. Ils devraient faire des propositions d’aménagement dans les mois qui viennent.

L’Hôtel de Ville
Il va également être réaménagé. «  L’Hôtel de Ville est devenu dangereux parce que toute la partie arrière a été réalisée à une époque où on n’utilisait pas les techniques d’aujourd’hui et qui nécessite, non pas une rénovation, mais un abattage pour une reconstruction. Quand il y a des grandes pluies, il n’y a plus d’électricité au 1er étage. On a de la chance car le conservatoire va quitter sa place et libérer beaucoup d’espace. Cet ensemble là mérite d’avoir un beau projet avec le conseil citoyen. »

Quartier Forges.
Le quartier qui est en train de prendre « une autre jeunesse » avec l’ANRU poursuit ses derniers aménagements.

La politique de la Ville et les quartiers dits sensibles.
Zola, Liberté, La Vigne-aux-Roses vont disposer dans les années qui viennent d’un espace de rénovation urbaine.

La Vigne-aux-Roses
Dans deux ans la nouvelle école du Pont Boileau sera inaugurée et la rénovation des bâtiments avec Vendée Habitat et des rénovations de voirie. « sur ce quartier, quelque chose qui est à construire ensemble. Un quartier qui a été construit dans les années 80  [plutôt 70]  qui a besoin aujourd’hui de retrouver une nouvelle jeunesse. On va s’y atteler ! »

Le Bourg-sous-la-Roche
Il y a des années, quand la quatre voies a détourné la route de la Chaize-le-Vicomte, le Bourg-sous-la-Roche n’a plus vécu de la même manière et les commerces en ont pâti.
Un comité de pilotage (ou de suivi, ou d’accompagnement, c’est comme on veut).a été mis en place. « Un projet qui, je pense, donnera un nouveau souffle au Bourg-sous-la-Roche. C’est le quartier où la population de demain sera installée. Aujourd’hui, il y a 200 hectares de fléchés pour l’habitat. »

Les Pyramides/ Les Robretières.
« Il y a un vrai travail à faire sur ce quartier. J’ai demandé à l’équipe municipale d’imaginer des animations. C’est aussi au Conseil Citoyen de nous proposer des animations pour qu’on puisse les mettre en œuvre et les vivre ensemble.

Avoir son mot à dire pas pour tout.
« Dans chacun de ces projets, vous pouvez, vous devez avoir votre mot à dire, faire vos propositions » sauf pour les projets nouveaux « c’est un peu plus difficile, les budgets sont fléchés désormais. » Les propositions attendues concernant plutôt le vivre ensemble, les animations c’est peut-être la limite des conseils citoyens.

Réfléchir pour dans 30 ans.
Ce que le Maire dit à l’assistance n’est pas de réfléchir pour demain, mais de réfléchir pour dans 30 ans. «  Ne vous restreignez pas on va se faire du bien ensemble, on va vivre ensemble, c’est votre rôle ».

Les conseils citoyens de l’agglomération.
Quelques sujets touchent aux quartiers, à la ville et à l’agglomération. « Je ne veux pas parler de l’agglomération, parce que vous n’êtes pas des conseillers citoyens de l’agglomération. Pas encore. »

Nathalie Gosselin, adjointe à la politique de la ville et aux conseils citoyens, économie numérique,
présente le rôle des conseils citoyens. « Vous êtes vraiment les vrais relais entre la population, les élus et Monsieur le Maire avec le soutien des correspondants du quartier. Les conseils citoyens pourront s’autosaisir.» L’élue apporte une précision qui n’est pas le sens de l’expression du vivre ensemble et de la liberté d’auto saisine : « il est hors de question de travailler sur des projets où l’on sait pertinemment qu’il n’y aura pas de moyens. On vous le dira tout de suite. »
Les quartiers prioritaires (Zola, Pyramides et la Vigne aux Roses) travailleront en commission. Il a été rappelé que les nouveaux conseillers sont là pour porter la parole de tous les habitants.

Questions des nouveaux conseillers :
Y aura-t-il des temps de formation sur les institutions pour les nouveaux conseillés ? Une autre réflexion qui porte « de l’idée au ruban (inauguration) » ?
Luc Bouard : Sur le principe des institutions, pourquoi pas. Sur le principe de l’idée au ruban, je préférerai de l’idée aux enfants. Quand on fait quelque chose, on ne le fait pas pour l’inauguration, on le fait pour les générations futures. Ce n’est pas tant le ruban qui compte, c’est ce que l’on va en faire après.
 Est-ce possible de nous organiser selon des thématiques comme la voirie, l’environnement.
Nathalie Gosselin : c’est possible, ça sera à vous de vous organiser en conséquences.

Y aura-t-il des possibilités pour travailler avec le conseil des sages ?
Luc Bouard : Vous aurez la possibilité de travailler avec le conseil des sages et le conseil municipal des jeunes.
Nathalie Gosselin : le conseil des sages planche souvent sur les mêmes dossiers que les conseils citoyens. Par exemple, en ce moment, le conseil des sages travaille sur le dossier de la Vigne-aux-Roses, c’est dommage. Tout le monde travail dans son coin, il sera intéressant de se rencontrer.

Pour le conseil citoyen Pentagone/ Pont Morineau : Sera-t’on associé à la concertation sur le projet des Halles et l’ilot Piobetta ?
Luc Bouard : Sur les Halles un comité d’accompagnement est déjà en place. Piobetta, c’est autre chose, c’est un projet privé, la ville donne les lignes et c’est le promoteur qui le réalisera. Les représentants que vous aurez nommés pourront participer aux différents comités.

Dans l’aménagement du quartier du Sacré Cœur, que va devenir l’IUFM ?
Luc Bouard : nous avons un projet d’éco-quartier urbain. Nous allons refaire le boulevard Louis Blanc d’ici la fin de l’année. Nous allons refaire aussi la place de la Vendée et le cheminement jusqu’au pont Morineau.  
A côté de la Loconumérique, des formations pour le numérique, des Hôtels d’entreprises et des incubateurs d’entreprises. On voudrait avoir un village du numérique. L’école Victor Hugo et Montessori seront rassemblés sur ce site. On voudrait que cette école soit une école maxi connectée de France.
Des logements étudiants vont être construits sur cet espace là également. Le CROUS a pour projet de construire 100 logements étudiants.

Une appellation « conseil citoyen » qui a du mal à passer. Des conseillés parlaient encore de "conseils de quartier" peut-être une question de [quartier] prioritaire...

La Roche-sur-Yon. Première plénière des Conseils Citoyens et quelques annonces.
La Roche-sur-Yon. Première plénière des Conseils Citoyens et quelques annonces.

a Newsletter de mavillesolidaire.com permet, gratuitement et à chaque publication, d’être informé instantanément de chaque nouvelle parution sur ce site, caractérisé par un regard totalement indépendant sur notre ville, La Roche-sur-Yon.
Pour cela, il vous suffit d’inscrire votre adresse mail dans la colonne de droite à la rubrique « S’abonner ».

La page Facebook Ma ville Solidaire permet désormais aux utilisateurs qui l’aiment de suivre la sortie de chaque article sur la Roche-sur-Yon dans leur fil d’actualité Facebook.