La Roche-sur-Yon. Billet : mon « ni ni » pour la Région des Pays-de-la-Loire.

Publié le par ma ville solidaire - La Roche-sur-Yon

Bruno Retailleau a été le porte-parole de la « manif pour tous » en Vendée. En 2013, il se positionnait  même comme chef de file de l'opposition nationale au projet de loi de mariage pour tous. Lui qui, à chaque occasion qu’il avait de s’exprimer dans les réunions publiques plaçait dans tous ses discours son sempiternel « aide toi et le ciel t’aidera ». Qu’y a-t-il à comprendre lorsque sa colistière Nathalie Gosselin prétend, d’un côté, afficher son absence d’homophobie, et de l’autre, faire équipe avec un politicien qui juge contre-nature l’égalité, par son rejet de l’ouverture du mariage aux couples de même sexe ?

Il sera peut-être le futur président de notre Région. Peut-être ? Rien n’est joué, heureusement, avec le report des voix de la gauche et le réveil espéré des abstentionnistes.

Bruno Retailleau a lâché la Vendée, dont il présidait le conseil départemental depuis 2010 après avoir succédé (ou plutôt viré) le Vicomte du Puy du Fou.

D’ailleurs, dans le cadre de ses fonctions, il n’aura laissé, dans notre chère Vendée, aucune trace concrète de sa personnalité. Tout juste a-t-on retenu sa polémique sur la crèche de l’hôtel du département qu’il voulait maintenir contre vents et marées, malgré le principe de laïcité qui interdit aux lieux publics de porter la marque d’une religion quelle qu’elle soit.

Sénateur de Vendée, il préside le groupe « les républicains » au sénat, à croire que les élus de la chambre haute ont le temps d’envisager la présidence d’une région, peut-être en deux siestes

Le « ni ni » sera pour moi ni Bruno Retailleau, ni le Front National !


André Picquenot.

La Roche-sur-Yon. Billet : mon « ni ni » pour la Région des Pays-de-la-Loire.

Publié dans PDL2015, LRSY, Vendée, retailleau