La Roche-sur-Yon. Les Halles, le marché du goût et du bien manger.

Publié le par Le blog de ma ville solidaire - La Roche-sur-Yon

On entend et on lit un peu de tout sur la rénovation du quartier des Halles de la Roche-sur-Yon. Inquiétudes, stress…Mais qu’en est-il vraiment ?  Qu’en disent les principaux intéressés ?

Déménagement temporaire place Albert 1er,place Napoléon ou ailleurs ? Pour le moment rien n’est acté, il s’agit juste d’hypothèses de travail. Le comité d’accompagnement de la rénovation des Halles va se réunir pour la troisième fois le mardi 13 octobre 2015.

Carole Besseau est, depuis plus d’un an, la présidente de l’association des commerçants des Halles qui compte 55 adhérents sur les 70 commerçants du quartier.
« On a des exigences, on a envie que les choses avancent, mais on ne peut pas critiquer avant qu’on nous présente un projet. L’inquiétude est de connaître ce qui va être mis en place. Sans projet on ne peut avancer d’argument. En fonction des corps de métiers chacun n’a pas la même contrainte. Pour le moment je ne peux communiquer car je ne sais pas, on attend les différents projets » explique Carole Besseau également membre du comité d’accompagnement.

Zoheir  est traiteur « le marché c’est comme une petite famille »
Après avoir travaillé dans des foires expos et salons, Zoheir s’est installé depuis 2004, au marché des Halles. Cuisinier de formation « de cuisine française ». Il fait des recettes, marocaines, libanaises, algériennes, syriennes qu’il a adaptées au goût local. « Mon concept c’est de cuisiner devant tout le monde. Le marché est au cœur d’une ville. C’est un lieu de rencontre, un lieu de proximité ou l’on trouve des produits frais de qualité. Le client, quand il vient, on le connait, ce n’est pas simplement un caddie qu’on pousse comme dans une grande surface. »
Le lien social est présent. Un sourire, donner ou demander des nouvelles de la famille, parlée de cuisine, les échanges sont nombreux au marché.

Zoheir se souvient d’une rencontre au début de son installation. Une dame venait tous les matins et passait devant l’assiette de dégustation. « Elle m’appelait le tentateur  avec un grand sourire car elle n’avait pas le droit de manger de choses sucrées. Je ne mettais plus l’assiette de dégustation en évidence, ce qui ne l’a pas empêché de faire le tour pour venir déguster. Suite à cela on a développé une amitié, la grand-mère et moi. Et on discutait des choses de la vie.
Jusqu’au jour où je ne l’ai plus vue. En demandant des nouvelles à sa sœur, j’ai appris qu’elle était à l’hôpital. Je suis allé la visiter en lui apportant deux cornes de gazelle dont elle était friande et lui rappeler les moments où elle passait. J’ai appris peu de temps après qu’elle était décédée. »

C’est ça aussi le marché, du lien social que tous les commerçants font. Avec les produits vendus, le sourire le parfum des saveurs suit le client jusqu’à son domicile, jusque dans l’assiette.
« Quand je viens au marché je n’y viens pas uniquement pour vendre, j’y viens pour vivre avec les autres. On ne vit pas tout seul, on vit avec les autres. Le marché des Halles est d’une qualité incomparable. »  
Concernant la future rénovation, Zoheir est comme tout le monde, il attend les propositions de la Ville pour pouvoir se positionner. « J’ai apprécié le stand de la Ville qui a été installé pour recueillir les avis des usagers. »

Le faux témoignage publié dans le Journal du Pays Yonnais.
Dans son édition de jeudi, l’hebdomadaire a consacré une page sur les Halles intitulée « ça s’affole autour du projet ». Dans l’encadré de la page David (Sallé) membre du comité d’accompagnement en qualité de représentant de son conseil citoyen du Pentagone indique « On nous demande d’être des relais, de faire remonter ce qu’on entend.  Mais quand on émet des idées pour sonder l’avis des Yonnais, on nous répond de le faire si on le veut mais qu’eux [la mairie] n’en feront rien. »
C’est tout simplement faux et de très mauvaise foi.

Les propos tenus étaient différents. La question est arrivée à la fin de la réunion. « En s’inspirant de l’enquête réalisées par les habitants avec le soutien technique de la ville, qui a été faite dans le cadre de l’amélioration des habitants de la Vigne aux Roses il y a quelques années, je pense qu’il serait utile de recueillir l’avis des riverains des Halles. Un porte à porte pourrait être fait par les membres du comité d’accompagnement avec un soutien technique de la ville pour la réalisation d’un petit questionnaire et le traitement des réponses ».
Voilà les propos exacts qui ont été tenus. Le comité n’a pas retenu cette proposition qui a eu au moins le mérite d’être présentée.

D’ores et déjà, vous pouvez consulter les comptes rendus de la première et de la seconde réunion à l'aide aux liens ci-dessous.

Vendredi 17 juillet 2015 : première réunion du comité d'accompagnement.
Mardi 1er septembre 2015 : deuxième réunion du comité d'accompagnement.


Dans le cadre de la semaine du goût du 15 au 17 octobre 2015, les commerçants organisent plusieurs animations de 9 h 30 à 12 h 30. Gratuit.
 

André Picquenot
Rédacteur de ma ville solidaire et membre du comité d’accompagnement en qualité de « Yonnais ».

 

°°°

La Newsletter de mavillesolidaire.com permet, gratuitement et à chaque publication, d’être informé instantanément de chaque nouvelle parution sur ce site, caractérisé par un regard totalement indépendant sur notre ville, La Roche-sur-Yon.
Pour cela, il vous suffit d’inscrire votre adresse mail dans la colonne de droite à la rubrique « S’abonner ».

La page Facebook Ma ville Solidaire permet désormais aux utilisateurs qui l’aiment de suivre la sortie de chaque article sur la Roche-sur-Yon dans leur fil d’actualité Facebook.

 

La Roche-sur-Yon. Les Halles, le marché du goût et du bien manger.
La Roche-sur-Yon. Les Halles, le marché du goût et du bien manger.
La Roche-sur-Yon. Les Halles, le marché du goût et du bien manger.