La Roche-sur-Yon. Handicap, L’appel au secours de l’APF Vendée.

Publié le par Le blog de ma ville solidaire - La Roche-sur-Yon

C’est un véritable SOS que lance la délégation vendéenne de l’Association des Paralysés de France. Le soutien juridique est menacé de fermeture faute de financement. L’association fait appel à tous pour trouver 30 000 € et maintenir le service apporté aux familles. Cette aide juridique est un rempart indispensable au casse-tête administratif que rencontrent des centaines de personnes dont le handicap bouscule la vie. Logement, scolarité, vie professionnelle, les démarches sont un parcours du combattant constant.

Un droit, il faut le faire valoir.
En Vendée, l’accompagnement des familles consiste à les informer sur leurs droits, sur les lois et les faire valoir auprès des institutionnels comme la MPDH, la CPAM et la CAF.
L’APF Vendée accompagne les personnes qui le demandent  dans leur projet de vie. Cela peut aller jusqu’à l’accompagnement lors d’un dépôt de dossier à la MDPH, en commission, pour faire un recours et au tribunal. La durée de traitement du suivi peut aller de quelques semaines jusqu’à un an et demi pour une procédure au tribunal où l’association a plaidé à plusieurs reprises.
La disponibilité et la réactivité juridique de l’association sont saluées par les plus de deux cents personnes accompagnées chaque année. « On prend le temps de recevoir les gens et on est en permanence disponible. »

Des verdicts qui font jurisprudence.
La Délégation de Vendée est la plus investie de l'APF sur cette question de la défense individuelle des droits et c'est elle qui va le plus loin dans l'accompagnement juridique personnalisé : ses professionnels vont jusqu'à plaider devant les tribunaux comme le Tribunal du Contentieux de l'incapacité ou la cours d'appel. Et ils gagnent !
L'exemple le plus remarquable est cette jurisprudence obtenue en début d'année devant la cour d'appel de Poitiers pour un vendéen, contre la caisse d'allocation familiale. La décision de la cour d'obliger la CAF à prendre en compte les frais professionnels réels pour le calcul de l'allocation adulte handicapé va ainsi bénéficier à des dizaines d'autres travailleurs handicapés vendéens, et des centaines en France !
Sans oublier cette victoire devant la cour nationale contre la MDPH de Vendée. Bien qu'il soit décédé au moment de la décision,
Jean-Marc Muller s'est vu reconnaître le droit à une aide humaine permanente, et ses parents ont ainsi été reconnus dans  leur rôle d'aidants. La MDPH de Vendée, c'est unique en France, a même été condamnée pour faute ayant entraîné un préjudice moral et financier.

« L’APF m’a mis le pied à l’étriller »
Cathy est la maman de Nils, 9 ans, atteint de  T.E.D (Troubles Envahissants du Développement). Les enfants sont douze par classe. Nils a été le troisième placé grâce à l’APF Vendée. Scolarisé en CLIS (Classe pour l'Inclusion Scolaire) pour sa troisième année à l’école de Laennec de la Roche-sur-Yon.
mais cela n’a pas été simple du tout.
« Lorsque mon enfant était en CP, il était complètement perdu, il avait des troubles du comportement. Sa maîtresse disait que c’était un satellite au milieu de la classe car il ne savait plus où se mettre » indique sa maman qui était désespérée.
Cathy a remué ciel et terre pour que Nils intègre une classe spécialisée. Elle joue sa dernière carte en contactant les médias. Lors de ces rencontres, une journaliste de France Bleue Loire Océan l’invite à contacter l’Association des Paralysé de France (APF)

La maman de Nils a été reçue rapidement par l’association. Ce fut pour elle un grand soulagement : enfin des interlocuteurs qui comprenaient son désespoir et savaient de quoi ils parlaient.
L’association a aidé la famille à se dépatouiller de toutes les démarches administratives une vingtaine de lettres de recours ont été adressées.
« Tout l’aspect juridique a été géré par moi grâce au soutien de l’APF Vendée. Tous jusqu’au plus au niveau, au ministère de l’éducation nationale. Je signais des courriers par vingtaines … sans compter le tapage médiatique, j’ai fait du bruit car mon fils, il fallait le sauver. C’était un travail à plein temps » indique Cathy très émue et reconnaissante.

La position des élus
Contactée, Sylviane Bulteau, députée de la Vendée, se dit « attentive à l’évolution du dossier »

La mairie de la Roche-sur-Yon n’a pas donné suite à nos demandes. Dommage ! Pourtant Luc Bouard, également président de l’agglomération yonnaise, semble attaché à toutes les questions liées au handicap, à moins que cela soit de la communication…
 
Pourtant, côté accessibilité, il y a de quoi faire des choix politiques, 
c’est de notoriété publique.

Comme par exemple les 440 000 € (rien de moins !) que l’agglomération a décidé d’investir uniquement en 2015.pour réaliser des pistes cyclables Certes, mais pourquoi ne pas en faire moitié moins et mettre ce qui reste dans la mise en accessibilité des 21 arrêts de l’agglo ? En effet, nous avons appris que si la décision était prise de rendre tous les  arrêts accessibles, le montant de la facture s’élèverait à environ 200 000 euros sur 3 ans soit 70 000 € par an !

30 000 € c’est une très grosse somme pour beaucoup et rien pour d’autres. La délégation vendéenne lance un appel au secours, un appel au don pour maintenir ce service en place et continuer à se battre pour faire appliquer les lois en faveur des personnes en situation de handicap.


Images : Nils et ses parents.
 

Contact :
APF
40 rue de Wagram
Résidence les Terrasses - Appt.80 - Bât. D
85000 La Roche-sur- Yon
Tél. 02 51 37 03 47
Mail : 
dd.85@apf.asso.fr
Blog : http://dd85.blogs.apf.asso.fr/




 

 

La Roche-sur-Yon. Handicap, L’appel au secours de l’APF Vendée.

Publié dans LRSY, Vendée, handicap, apf, soutien, familles