Journée mondiale contre l’homophobie, Emeric Migaise, délégué régional de SOS HOMOPHOBIE était à la Roche-sur-Yon.

Publié le par Le blog de ma ville solidaire - La Roche-sur-Yon

À la veille de la journée mondiale contre l'homophobie, organisée place Napoléon à la Roche-sur-Yon, samedi de 12h à 18h, nous avons rencontré Emeric Migaise, délégué régional de SOS HOMOPHOBIE en Poitou-Charentes qui était l'invité vendredi soir de l'émission Gayfriendlyradio sur la radio associative Graffiti.

mavillesolidaire. Quelles sont les missions de SOS HOMOPHOBIE ?

Emeric Migaise. C'est une association qui existe depuis plus de 20 ans qui a trois missions : soutenir et écouter, la prévention et le militantisme. Les personnes victimes d’homophobie, peuvent nous contacter soit sur  ligne d'écoute (anonyme) soit sur notre site Internet (*). Nous avons également des témoignages plus directs par exemple sur notre stand à l’occasion de manifestations auxquelles nous participons. Pour la prévention, il s'agit plus d'informations auprès des professionnels. Concernant le militantisme, nous recensons, analysons et sortons un rapport chaque année sur l'état de l'homophobie en France. Nous réalisons également des enquêtes concernant les lesbiennes et les bisexuels.

mavillesolidaire.Qu'en est-il de l'homophobie ?
Emeric Migaise. Pour comparer sérieusement les chiffres, il faut les comparer avec l'année 2011 qui est une période hors contexte mariage pour tous. Il y a eu une hausse de plus de 41 % au niveau national soit plus de 2000 témoignages. Autre exemple significatif, en 2011, nous avions eu 44 témoignages en Pays-de-la-Loire, contre 72 en 2014.

mavillesolidaire.Quels sont les types de témoignages que vous recevez ?
Emeric Migaise. Quasiment tous les témoignages que nous recevons sont liés à Internet et la moitié de ces témoignages sont sur les réseaux sociaux. Il y a également ce qu'on appelle l'homophobie de proximité ou l'homophobie quotidienne c'est-à-dire au travail, dans la famille, dans les lieux publics, le voisinage et le milieu scolaire ce qui représente 45 % des témoignages.

mavillesolidaire.Quel est votre regard sur notre région ?
Emeric Migaise. Le département de la Vendée commence à bouger grâce notamment à la création du centre LGBT. Une association s'est également créée dernièrement en Mayenne. Le mariage pour tous a certes libéré une parole homophobe, mais d'un autre côté les gens se mobilisent aussi.


* Ligne d’écoute anonyme : 01.48.06.42.41 du lundi au vendredi 18 h - 22 h samedi 14 h - 16 h dimanche 18 h - 20 h

www.sos-homophobie.org

Journée mondiale contre l’homophobie, Emeric Migaise, délégué régional de SOS HOMOPHOBIE était à la Roche-sur-Yon.