Et pendant ce temps, il me coupe l’eau…

Publié le par Le blog de ma ville solidaire - La Roche-sur-Yon

Ce n’est malheureusement pas un cas unique, mais il montre la réalité de la vie quotidienne de certains Yonnais.

Philippe* (prénom d’emprunt) vient de se faire couper l’eau. « J’attends mon expulsion à la fin de la trêve hivernale ».

Ce Yonnais de 57 ans avait rendez-vous ce matin à la Maison de l’Emploi de la Roche où il s’est vu proposer de… s’inscrire dans des agences d’intérims d’ « insertion » comme SITTI et l’ASSDAC.

« Je ne sais même pas où cela se trouve et de toute façon je n’ai pas les moyens pour y aller ».

Les municipales pour lui, et d'autres ne sont qu’un moyen pour faire parler de certains et être indemnisés « aux frais de la princesse ». Il ne sait pas s’il va aller voter, pour le moment il faut qu’il trouve à manger.

 

Et pendant ce temps, il me coupe l’eau…